Qui est en ligne

Bienvenue sur bardessciences.net
Exosquelettes: Ironman, bientôt une réalité !
23-12-2014
TODO supply a title

Mercredi 7 janvier 2015, 19h30

Au Café du Pont Neuf,
14, quai du Louvre
Paris 1

Exosquelettes: Ironman, bientôt une réalité !

Agnes Roby-Brami Leo Amar Philippe Garrec
Docteur en médecine, PhD en Neurosciences, Directeur de recherche à l’Institut des Systèmes Intelligents et de Robotique Ingénieur Recherche & Développement chez RB3D Chercheur au CEA-List

Souvent présents dans les films de science-fiction, les exosquelettes sont désormais bien réels. Si l’armure d’Ironman n’est pas encore à la portée de tous, les recherches dans ce domaine avancent à grands pas, dans le secteur militaire bien sûr, mais également civil.

  Ces équipements articulés et motorisés facilitent les mouvements en ajoutant la force de moteurs électriques. Encore en développement, ils sont destinés notamment aux fantassins des forces armées pour leur permettre de marcher longtemps et de porter des charges lourdes en réduisant leur fatigue. Ils sont également étudiés pour des professions civiles : par exemple les secteurs du bâtiment et médical. Dans l'avenir, ils aideront aussi les personnes handicapées dans leurs mouvements. Ainsi, l’exosquelette de membre supérieur et de rééducation neuromotrice réalisé par l’Institut des Systèmes Intelligents et de Robotique en est un exemple. Mais les ouvriers seront peut-être les premiers à utiliser régulièrement des exosquelettes.

Le consortium Hermès, associe 3 entreprises, RB3D, Texinov et Williamson Electronique, au laboratoire de recherche, le CEA List. Piloté par la société RB3D, il est issu d'un autre projet, Hercule, financé par la Délégation générale de l'armement. De plus, Hermès vient d'être financé à hauteur de 3,4 millions d'euros par Bpifrance dans le cadre des investissements d'avenir. Sa première application sera développée avec Colas pour aider les ouvriers chargés d'étaler le bitume.

Pour commencer l’Odyssée 2015 avec dynamisme, découvrez avec ces chercheurs ces équipements innovants du XXI siècle…  

Dernière mise à jour : ( 23-12-2014 )
 
Mardi de l'espace: Rosetta Résultats d’une mission spectaculaire
02-11-2013
TODO supply a title

Mardi 16 décembre 2014, 19h30

crédit: CNES

Au Café du Pont Neuf,
14, quai du Louvre
Paris 1

Rosetta Résultats d’une mission spectaculaire

Francis Rocard Eric Jurado
CNES CNES

Lancée en 2004, la mission Rosetta a franchi depuis l’été des étapes décisives : mise en orbite autour de la comète Churyumov-Gerasimenko, reportage photo sur sa forme. L’atterrissage de Philae doit permettre les premières analyses de matériau du sol par forages et recueils d’échantillons. Quels enseignements peut-on retirer de ces premiers résultats ? Quelle sera la suite de la mission Rosetta ? et de l'atterrisseur Philae ?

Dernière mise à jour : ( 04-12-2014 )
 
Le goût et les gènes du chocolat
22-09-2014
TODO supply a title

Mercredi 3 décembre 2014, 19h30

Au Café du Pont Neuf,
14, quai du Louvre
Paris 1

Le goût et les gènes du chocolat

(+ dégustation de 3 crus Valrhona !!!)

Claire Lanaud Jérôme Salse Olivier Jaillon François Bourdichon
(spécialiste de l’histoire de la domestication des plantes) responsable d’équipe au Cirad de Montpellier (spécialiste de l’évolution comparative des génomes de plantes), directeur de recherche à l’Inra de Clermont-Ferrand Theix (spécialiste du décryptage des génomes), chercheur au Génoscope d’Evry (spécialiste de la fermentation du chocolat), ex-chercheur chez Barry Callebaut

Connaissez-vous le Criollo, l’Amelonado, le Nacional, le Contamana, le Curaray, le Cacao guiana, l’Iquitos, le Marañon, le Nanay et le Purús ? À eux dix, ces groupes forment la nouvelle classification des cacaoyers, établis en fonction de critères morpho-géographiques, mais aussi génomiques. Car la connaissance, dans ce domaine, évolue.

En 2011, une équipe plurinationale, dans laquelle on retrouve le Cirad de Montpellier, et à laquelle s’est associé le chocolatier Valrhona, a publié la séquence du génome d’une variété millénaire de cacao, en l’occurrence un Criollo collecté dans de vieilles plantations du Bélize. Au total, ce sont 28 798 gènes que l’équipe a décryptés.

Et les recherches s’accélèrent également de l’autre côté de l’Atlantique puisque le département de l'Agriculture des États-Unis travaille actuellement à séquencer le génome du cacaoyer Matina, en partenariat avec le groupe agroalimentaire Mars. Dans quel but ces études sont-elles menées ? En quoi la génomique aide-t-elle à retracer l’histoire de la domestication des variétés ?

Et, pour s’intéresser au présent, quel est le lien entre les gènes et le goût du chocolat ? Enfin, en quoi les gènes des ferments impliqués dans la fabrication ont-ils également importance ? Pour apprendre à déguster vos chocolats en fins connaisseurs, venez nombreux au Bar des Sciences de Paris le mercredi 3 décembre.

Dernière mise à jour : ( 26-11-2014 )
 
<< Début < Précédente 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivante > Fin >>

Résultats 5 - 8 sur 43

Côté BAR...

Les règles du jeu pour que nous puissions nous enivrer de connaissances au café du Pont-neuf, bien au chaud, dans une ambiance agréable, et où nous pouvons stocker notre matériel en toute sécurité :

6€ pour toute 1ère consommation (café, thé, soda, bière, verre de vin…) ;

10€ pour toute 1ère consommation d'un niveau supérieur (whisky, gin, porto, grandes bières..) ;

cette majoration de la première consommation vaut même si elle accompagne un plat.

Pour le reste, tous les sourires que vous pourrez faire aux serveurs qui se démènent seront gratuits !